Artistes

Voici les artistes de l’édition 2019, pour en savoir plus cliquez sur les photos…

Dmitry Shishkin - Piano

Natif de Tchelyabinsk, aux confins du Kazakhstan, Dmitry Shishkin est l’un des plus talentueux, des plus primés et des plus demandés dans le monde entier des pianistes de sa génération. Il démontre très tôt des capacités exceptionnelles pour le piano, jouant avec orchestre dès l’âge de 6 ans. Trois ans plus tard, il entre à la prestigieuse École Gnessin de Moscou, où il suit l’enseignement de Mikhail Khokhlov, puis au Conservatoire Tchaikowsky de Moscou, où il est l’élève d’Elisso Virssaladze. Il poursuit ses études en Sicile auprès d’Epifanio Comis à Catania.

Dès son plus jeune âge, Dmitry Shishkin a remporté de nombreux prix, concours et bourses de tous niveaux, que ce soit en Russie ou à l’étranger. Il est notamment lauréat des concours Busoni à Bolzano (3ème Prix en 2013), Rio de Janeiro (2ème Prix en 2014), Chopin à Varsovie (6ème Prix en 2015), Reine Elisabeth à Bruxelles (Finaliste), vainqueur du 1er Prix au Concours Top of the World de Tromsø en 2017 et vanqueur du 2er Prix exaequo du Concours International de piano de Genève.

Dmitry Shishkin s’est produit en Bulgarie, Allemagne, Croatie, Italie, France, Espagne, Angleterre, Japon, Autriche, Chine, Pologne et a joué avec des orchestres tels que le Virtuosos of Gnesiny Chamber Orchestra, le Moscow State Symphony Orchestra et le Musica Viva Academic Orchestra.

Ayumi Nabata - Piano

Ayumi Nabata est née en 1988 à Osaka, au Japon. Elle commence le piano à l’âge de 4 ans avec sa grand-mère et puis avec sa tante Reinko Shiba, professeur à l’université des Arts de Kyoto.

À 18 ans, elle décide d’aller étudier en France et entre au CRR de Paris dans la classe d’Yves Henry. Elle y obtient son diplôme d’études musicales. Elle continue ses études au conservatoire de Rueil Malmaison en cycle d’excellence chez Pascal Amoyel.

En 2013, Ayumi part étudier au Conservatoire Royal de Bruxelles dans les classes de Jean Claude Vanden Eyden et Dominique Cornil tous deux anciens lauréats du Concours Reine Elisabeth. Elle obtient sont Bachelier en Art du Conservatoire Royal de Bruxelles avec grande distinction. Par la suite, elle obtient sont Master en Art également avec grande distinction. Ayumi continue d’étudier en faisant un post-graduat en piano d’accompagnement (au Conservatoire royal de Bruxelles). Elle étudie également la pédagogie musicale au Conservatoire Royale de Mons.

Ayumi Nabata est lauréate de plusieurs concours internationaux: 1er PLACE-OVERALL WINNER du 7eme concours international de musique Città di Francavilla Fontana « Terra degli Imperiali »Prize en Italie. 1er prix du Concours international de musique « AMIGDALA » en Italie. 2eme prix du Concours international de piano de Brest en France. 2eme prix of the 24th Gianluca Campochiaro competition en Italie et le prix Betsy Diongre in Belgium, 2eme place Winner of the American Protégé International Piano & Strings Competition for have a Weill Recital at Carnegie Hall at December 2016.

Antoine Payen - Cello

Né à Lille en 1978, Antoine Payen débute le violoncelle à l’âge de 7 ans à l’école de musique de Roubaix, avant d’aller se perfectionner au conservatoire de Lille dans la classe d’Hélène Dautry puis à celui de Rueil-Malmaison dans la classe de Jean-Marie Gamard. Titulaire du Diplôme d’Etat de violoncelle et de l’Agrégation de musique, il enseigne durant 6 ans à l’école de musique de Haubourdin ainsi qu’au collège Jean Zay de Fâches-Thumesnil. En 2009, il obtient un poste de violoncelliste titulaire à l’orchestre de Limoges et du Limousin. Passionné de musique de chambre, il donne souvent des récitals et se consacre à l’enseignement pour des groupes de musiciens amateurs de tous niveaux durant l’été au sein de l’association ARAM.

Parallèlement à ces activités enthousiasmantes mais néanmoins sérieuses, il se passionne depuis toujours pour le répertoire de la chanson française, et décide de communiquer son enthousiasme en créant un spectacle dans lequel il s’accompagne uniquement de son instrument de prédilection. C’est sous le nom de Tonycello qu’il se fait connaitre en France où l’accueillent des scènes d’horizons très variés : théâtre, musique, café-concert, conservatoire… L’adhésion du public et la reconnaissance des professionnels viennent rapidement couronner son travail : 2 fois prix du public à l’Espace Gerson de Lyon, prix du festival Intercommun’hilarité du Nord pas de Calais, passage sur France Musique, coup de cœur de Frédéric Lodéon sur France Inter… En 2012, il est engagé par l’Opéra-Théâtre de Limoges pour un projet jeune public. Toujours sous le nom de Tonycello, il crée le spectacle « Violoncelle ou grosse guitare ? ». Il participe en 2013 au festival off d’Avignon et remporte la même année le « P’tit Molière » du meilleur spectacle musical.

Yuina Takamizo - Saxophone

Yuina Takamizo est saxophoniste née au Japon à Akita.

Elle obtient sa Licence en musique à Senzoku Gakuen College (Japon )of Music auprès de Shinichi Iwamoto en 2013 avant un Master auprès d’Alain Crepin et Simon Diricq au Conservatoire royal de Bruxelles en 2017.

Depuis lors Yuina est très actives sur la scène Belge. Elle participe à de nombreux concerts notamment au sein d’ensembles constitués comme le trio Sora.

Elle a également écrit une thèse de fin de master où elle analyse le développement de métier de femme compositrice et du rôle qu’il joue sur la musique contemporaine post Seconde Guerre Mondiale.

Guy Danel - cello

Dans la classe de Pierre Penassou, illustre quartettiste français, Guy rencontre le violoncelle et sa vocation de participer à l’édification du son et de l’expressivité d’un ensemble. Après quelques années à l’Opéra de Bruxelles, Guy fonde « le Quatuor Danel », et cette aventure lui permet de rencontrer des musiciens légendaires - les Quatuors Amadeus, Borodine, Lasalle…. - qui lui communiquent un héritage passionnant. Il prépare avec le quatuor plusieurs intégrales (Beethoven, Bartók, Chostakovitch, Weinberg…) dont certaines ont été enregistrées. Les collaborations avec des interprètes et des compositeurs de premier plan ont illuminé ce parcours.

Courant 2013, Guy Danel s’éloigne du quatuor et partage son temps artistique entre l’enseignement et la joie de découvrir un chemin artistique plus indépendant qui passe par des rencontres parfois en des lieux improbables avec des musiciens d’autres horizons.

Guy Danel est par ailleurs président fondateur de deux associations actives dans le domaine de la musique de chambre en collaboration avec les ensembles professionnels de la jeune génération : Chamber Music for Europe et Concerts en Nos Villages. « Pas Si Classique », « Pick Opus », « Un Quatuor dans ma Classe » « BruxAmaMus » … sont autant de propositions originales - concerts et pédagogie - prises en charge par les acteurs culturels de demain.

Marie Nouhaud - Contrebasse

Née à Aix en Provence, de parents peintres.

Etudes aux Conservatoires d’Aix, de Toulon et de Versailles. Deux médailles d’or en contrebasse. En Autriche, elle se perfectionne, à l’école Supérieure de Musique de Vienne, dans la classe de Ludwig Streicher. Elle étudie la viole de gambe. Elle suit une formation vocale avec Annette Petit et des stages de musique baroque avec Philippe Foulon.

Elle joue sous la direction de chefs prestigieux tels que Claudio Abbado et Herbert von Karajan, en tant que membre de l’Orchestre des Jeunes de la Communauté Européenne. Pendant 8 ans, elle se forge une solide expérience professionnelle au sein de l’Orchestre Féminin Autrichien et, assimile la tenue d’archet dite « allemande ».
Elle est co-soliste de l’Orchestre Symphonique Régional du Limousin pendant 20 ans.
Elle joue dans plusieurs ensembles baroques, dont l’ensemble Musica Antiqua, le Lachrimae Consort…

Elle enseigne au Conservatoire de Musique de la Creuse. Elle se passionne pour l’improvisation et anime des ateliers : musique et peinture, créations de chansons (atelier pour adultes, milieu scolaire, IME, Conservatoire de Musique de la Creuse).

Yukari Nabata - Piano

Yukari, avec sa sœur Reiko, sont les représentantes d’une famille de pianistes japonaises qui s’étend sur trois générations.
Après l’université de Kyoto et un grand prix d’interprétation elle fait ses débuts aux prestigieuses séries de concerts de la NHK (radio/tv Japonaise) dans le concerto de Ravel avec l’Osaka Philarmonic Orchestra.
Pour parfaire ses qualités d’interprète elle étudie à Munich avec Klaus Schilde et perfectionne sa technique auprès de Vlado Perlmutter et d’Yvonne Loriod-Messiaen.
Elle rentre au Japon où elle a à cœur de transmettre la tradition qu’elle a apprise en Europe. C’est ainsi qu’elle devient professeur à l’université de la musique d’Osaka en parallèle d’une carrière intense en récitals et musique de chambre.
La musique française reste un centre de gravité dans le répertoire de Yukari notamment au sein du duo de deux pianos avec sa sœur Reiko, elle-même élève de Perlmutter au CNSM de Paris et professeure au Conservatoire supérieur de Kyoto.
Ses collaborations la mènent à jouer avec des musiciens de tous horizons comme Norman Shetler (pianiste américain), Guy Danel en France parmi tant d’autres et ce dans de nombreux pays : la France, la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, les Fidji…
Son engagement est aussi social de par la création d’un festival aux îles Fidji, avec son amie de toujours la pianiste jazz Mine Kawakami, destiné aux enfants défavorisés. Cette aventure a débouché sur la donation de son piano à queue au profit d’une association qui apprend la musique aux jeunes.
Elle a également organisé, avec sa sœur, pendant 8 ans un stage de piano à Biarritz avec la pianiste Germaine Deveze.
Sa carrière de musicienne se poursuit en duo avec Reiko à travers le Japon, l’enseignement, les jurys de concours et les collaborations artistiques nombreuses.

Grégory Léonti - Piano

Né en 1985, Gregory débute le piano au CNR de Toulon où il obtient ses premiers prix de piano et formation musicale.
Dès lors, il poursuit ses études au CNR de Marseille où il reçoit alors les plus grandes distinctions : premier prix de piano à l’unanimité, premier prix de musique de chambre et le prix spécial “Pierre Barbizet”.
Il intègre dans la foulée le Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Dominique Cornil et Serguei Leschenko et obtient son Master Spécialisé avec grande distinction en 2013. La même année, il devient chef de chant au CNIPAL à Marseille, ce qui lui permet de participer à de grands projets artistiques et de se produire en tant que pianiste accompagnateur dans des opéras renommés tels que Bordeaux, Marseille, Avignon, Toulon et Montpellier. Dans le même temps, Gregory remporte le concours des lauréats du Conservatoire Royal de Bruxelles et interprète, en mars 2014, le troisième concerto de Prokofiev avec l’orchestre philharmonique du Conservatoire.
La même année, il est choisi par l’orchestre Philharmonique de Liège pour le projet “Classic Academy” et se produit avec cet ensemble dans le premier concerto de Prokofiev. En Parallèle, il obtient en 2015 un Master didactique avec distinction au Conservatoire Royal de Mons, dans la classe de Rosella Clini.
Aujourd’hui, Gregory est pianiste accompagnateur au Conservatoire Royal de Bruxelles, ce qui l’amène à participer à de nombreux projets musicaux en Belgique.

Fleur Lucchinacci - Piano

Née en 1995, Fleur entre au Conservatoire de Marseille à l'âge de 6 ans dansla Classe d'Erik Berchot.

Durant ses onze années d'études à ses côtés, elle est lauréate du concours Claude Kahn en 2001 puis du concours Steinway & Sons en 2002 et 2011.

A l'âge de 17 ans, elle part étudier au Conservatoire de Paris auprès d'Elena Rozanova où elle y obtient son Diplome d'Etude Musicales mention Très Bien en juin 2014. Elle bénéficie ensuite des conseils de Christophe Bukudjian qui lui permettront d'intégrer la Haute Ecole de Musique de Genève en 2016, tout en obtenant son diplôme de perfectionnement du Conservatoire de Saint-Maur. Elle se perfectionne désormais au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles auprès de Boyan Vodenitcharov.

Ayant dès le plus jeune âge l'occasion de jouer avec son frère altiste Charles Lucchinacci, elle se passionne alors pour la musique de chambre.
Elle bénéficie des conseils de Frédéric Lainé à Paris, mais aussi de James Alexander ou encore Gui-Michel Caillat à Genève.
Elle a l'occasion de jouer plusieurs fois en concert à Genève, à Bruxelles et à Paris notamment Salle Gaveau lors du concert des Lauréats du concours Claude Kahn, mais aussi à la mairie du 19e arrondissement pour le festival «Concerts d'hiver», ou encore à l'Eglise de l'Oratoire du Louvre.

Quatuor Akos 

Lauréat du "13th International Mozart Competition" (3ème prix et prix Bärenreiter), le Quatuor Akos s'est formé en 2015.
Il aspire aux surprises et à la magie de l'instant, associant héritage musical et modernité en proposant des programmes de concerts éclectiques sur archets classiques et modernes, en cohérence avec l'époque de composition des pièces.

Depuis ses débuts, le Quatuor a eu la chance d'être soutenu par le violoniste Jérôme Akoka. Il a également eu l'occasion de rencontrer des musiciens de renom tels que Luc-Marie Aguera (Quatuor Ysaÿe), Christophe Coin (Quatuor Mosaïque), Claire Thirion et Pablo Hernán Benedí (Chiaroscuro Quartet), Antoine Lederlin et Axel Schacher (Quatuor Belcea), et Yovan Markovitch (Quatuor Danel). Le Quatuor donne une importance à varier son répertoire tout en partageant l'expérience d'artistes comme la pianofortiste Yoko Kaneko, la violoniste Virginie Robillard, les violoncellistes Gustav Rivinius et Louis Rodde, ou encore le pianiste Laurent Wagschal.

Le Quatuor a été invité dans de nombreux festivals et académies notamment celles de Leonidas Kavakos International Violin and Chamber Music Masterclass, Nymphenburger Sommer, Musique à Flaine, Les Cordes en Ballade, Le Chant de la Rive, Le Festival Flam', Le Mai Musicale en Pays Saujonnais, Les Musicales de Ristolas, Festival Format Raisins, L'Académie de la Roche-Guyons, Rencontres Chopin et Le Festival Musique de Chambre de Metz.

Nicolas Hourt - Piano

Diplômé du Conservatoire Royal de Bruxelles, Nicolas Hourt aime rencontrer des oeuvres posant de nouvelles problématiques, mettant son savoir-faire et sa sensibilité au service de partitions variées, jugeant de son attachement à une oeuvre qu'après avoir essayé de l'apprivoiser, voyageant entre Beethoven, Debussy ou Rachmaninov d'une part, et, parmi d'autres, Rihm, Lachenmann, Swinnen, Sprogis d'autre part, principalement dans un répertoire de musique de chambre.

Gayané Grigoryan - Violon

Gayané Grigoryan est née à Erevan (Arménie). Elle débute le violon à sept ans. Dès l’âge de neuf ans elle se produit en soliste à plusieurs reprises avec l’orchestre de chambre d’Erevan dans les concertos de Vivaldi et de Mozart. Elle entrera par la suite à l’école spéciale de musique P. I. Tchaïkovski puis au conservatoire supérieur d’Erevan dans la classe de H. Smbatyan. Elle poursuit ses études au conservatoire National de Région de Marseille ou elle a l’occasion de se produire à plusieurs reprises en tant que soliste avec l’orchestre dans les concertos de Mendelssohn et de Dvorak. Elle obtiendra un premier prix de musique de chambre et de violon à l’unanimité ainsi que son Diplôme d’études musicales. Elle se produit en sonate et trio à clavier dans de nombreux festivals et concerts à Marseille et dans les Bouches du Rhône.

En 2006 elle décide de continuer ses études au conservatoire Royal de Bruxelles qu’elle conclut brillamment en juin 2013. Excellente chambriste, elle joue énormément en duo avec piano, trio à clavier, quatuor à cordes dans de nombreux festivals comme festival Musiq’3, La nuit musicale de Seneffe, BozarSundays, Brugge Concertgebouw etc.. Gayané joue en soliste le Triple Concerto de Beethoven avec l’orchestre GUSO(Gents Universitair Orkest). Elle est aussi admise au Lemmens institut pour un post-master. Gayané a bénéficié des bourses de fondation Gulbenkian, fondation Wernaers et Rotary Club Bruxelles Nord.
Depuis septembre 2018 Gayané fait partie de l’orchestre philharmonique du Luxembourg

Jean Baptiste Sautereau - Alto

Jean Baptiste Sautereau débute l’alto à l’âge de huit ans au Conservatoire de Vichy.

C’est le professeur Marianne Rambert qui lui donne le goût de la musique classique, passion qui ne le quittera plus. A onze ans, il est Premier Prix à l’unanimité du concours national de Lempdes, à treize il joue en soliste Trauermusik d’Hindemith avec l’orchestre du conservatoire de Vichy. Jean joue régulièrement en soliste dans toute la France, mais aussi en Pologne, en Suisse et en Allemagne… De plus, il est appelé à jouer dans des orchestres nationaux. En parallèle de ses concerts en soliste, la grande passion de Jean est la musique de chambre. Il obtient son Diplôme d’études musicales en sonate à quatorze ans, et continue d’explorer le répertoire du quintette avec piano, du quatuor à cordes et du duo alto-violon. En 2010, Jean a la chance d’étudier au CRR de Boulogne-Billancourt avec la grande altiste Isabelle Lequien. C’est grâce à elle qu’il rencontre Gérard Caussé, et qu’il bénéficie de son enseignement. En 2015 Jean remporte le Premier prix au Concours National des Jeunes Altistes et entre quelques mois après, premier nommé au CNSMDP dans la classe de David Gaillard et de Nicolas Bone.

L’année 2017 est remplie de voyages pour Jean qui enchaine masterclasses (Bruno giuranna, Michel Michalakakos, Jean Salem, Adrien La Marca, Gilda Karni, Harmut Rohde…), gagne le Premier prix au concours international des Clés d’Or (catégorie excellence), et se voit prêter un alto Macabey par la fondation du Clos Vougeot. Jean est aussi soutenu par le Rotary club international.

Choul-Won Pyun - Contrebasse

Choul-Won Pyun a grandi à Solingen en Allemagne où il a étudié dès l’âge de 6 ans le piano, l’accordéon et le violoncelle avant d’être attiré par la sonorité profonde de la contrebasse vers laquelle il décide d’orienter ses études. Après avoir pratiqué pendant quatre ans la contrebasse, il intègre le Solingen Symphony Orchestra en 1994 avec lequel il joue la Neuvième Symphonie de Beethoven ce qui l’incite à embrasser une carrière de musicien d’orchestre. Il s’installe alors à Würzburg pour étudier auprès de Michinori Bunya, célèbre contrebassiste, où il obtient un diplôme avec félicitations et entreprend un troisième cycle en 2001. Durant ses études, il collabore avec de nombreux orchestre avec lesquels il part en tournée en Amérique du Sud, en Afrique du Sud et en Europe. Il remporte plusieurs prix dans le cadre de compétitions nationales et internationales au Portugal, en Italie et en Allemagne. Il commence sa carrière professionnelle de contrebassiste à Francfort en 2003, au sein de l’Orchestre de l’Opéra dont il devient le co-soliste un an plus tard. Depuis 2008, il est premier contrebassiste du Qatar Philharmonic Orchestra et, en 2014, il a été appelé par Emmanuel Krivine à rejoindre l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Ces dernières années, il a aussi été invité en tant que premier contrebassiste par divers orchestres et ensembles de musique de chambre aux États-Unis, en Europe et en Asie. Il a joué plusieurs fois en soliste avec le Korean Symphony Orchestra et le Qatar Philharmonic Orchestra, ce qui lui a valu d’élogieuses critiques de la part de la presse. Choul-Won Pyun enseigne, notamment, ces dernières années, en Allemagne près de Francfort, à l’American Scholl of Doha au Qatar et en Corée du Sud à Daegu et Séoul. Il aide les jeunes musiciens à atteindre un équilibre entre leurs hautes compétences en matière technique et musicale et la compréhension de leur rôle de contrebassiste au sein d’un orchestre, d’un ensemble de musique de chambre ou de soliste.

Boris Benazdia - Cello

Boris Benazdia est un jeune violoncelliste français vivant à Bruxelles.

Après avoir été diplômé d’institutions musicales de renommée internationale à Paris et Bruxelles et lauréat de plusieurs concours, il se perfectionne à la Scuola di musica di Fiesole, à Florence, à l’invitation la violoncelliste légendaire Natalia Gutman et assistée d’Elisabeth Wilson.

Boris est invité à se produire en solo, musique de chambre et au sein d’orchestres et à s’intégrer à différents projets à travers l’Europe à l’occasion de festivals, dans des salles renommées, mais également dans des projets sociaux ou éducatifs ou transversaux alliant théâtre, peinture et danse.

Cette capacité d’adaptation à différents types de projets lui permet d’aborder un répertoire riche et varié de Bach à la création contemporaine. Parallèlement à ces activités musicales, pratiquées avec exigence et intensité et convaincu que le musicien de notre siècle doit être capable de polyvalence, il développe un festival de musique de chambre en Creuse avec ses partenaires afin de développer l’accès à la culture en milieu rural.