Elena Imparato

Elena Imparato a commencé l'apprentissage du violon à 8 ans dans sa ville natale de Pescara, Italie.
Après avoir terminé ses études au conservatoire municipal avec les honneurs elle rejoint l'Orchestre Italien des jeunes. Cette expérience la ménera à jouer dans les grandes salles italiennes et européennes et à apprendre le métier d'orchestre auprès d'artistes de référence tels Riccardo Muti, Krzysztof Penderecki et Gabriele Ferro.
Après une pause de quelques années elle entre au Conservatoire de Milan et y passe son master. Elle se perfectionne ensuite au Conservatoire royal de Gand avec Alessandro Moccia. Elle y obtient un postgraduate.
De plus, Elena a profité de l'enseignement de Florian Zwiauer, Oleksandr Semchuk, Felice Cusano, Klaidi Sahatci à l'occasion de classes de maitres.
Pendant ses études elle collabore à divers projets de musique de chambre et s'interesse à la musique contemporaine.
Ce travail débouchera sur l'obtention d'un prix spécial pour la meilleur interprétation contemporaine à l'occasion du concours de musique de chambre de Rancati ainsi qu'à la Rotary Club competition Milan en 2013. Elle a également obtenu le premier prix du concour “Festival di Bellagio et del Lago di Como”.
Par la suite elle s'oriente vers une carrière de musicienne d'orchestre et se produit avec divers ensembles en Italie et en France: Istituzione Sinfonica Abruzzese, Solisti Aquilani, Colibrì Ensemble, Le Cercle de l’Harmonie, Orchestre des Champs-Élysées. En 2019 elle remporte l'audition de recrutement du Malta Philharmonic Orchestra. Depuis lors elle est titulaire au sein du pupitre des premiers violons.

Antoine Payen

Souvent sur les routes avec ses spectacles donnés sous le nom de Tonycello, Antoine Payen est également violoncelliste à l’Orchestre de l’Opéra de Limoges depuis 2009. Agrégé de musique et diplômé d’état en violoncelle, il a enseigné plusieurs années en école de musique et au collège dans le Nord de la France où il a grandi.
Il débute son instrument au conservatoire de Roubaix puis à Lille dans la classe d’Hélène Dautry, avant de rejoindre Rueil-Malmaison et Jean-Marie Gamard.
Passionné de musique de chambre, il a fondé le Quatuor à cordes Winston et s'investit dans les festivals d'été « Concerts en nos villages » en Poitou, et « Mas Musici » en Creuse.

L'adhésion du public et la reconnaissance des professionnels viennent rapidement couronner le premier spectacle de Tonycello “Chansons pauvres... à rimes riches!” : Deux fois Prix du public à l’Espace Gerson de Lyon, prix du festival Intercommun’hilarité, passage sur France Musique, coup de cœur de France Inter et enfin “P’tit Molière” du meilleur spectacle musical en 2013.
De Calais à Avignon, on ne compte pas moins de 350 représentations pour ce spectacle décliné aussi en version jeune public en partenariat avec les Jeunesses Musicales de France.

Encouragé et recommandé par ses pairs, qu’ils soient clowns (Pierre Etaix) ou violoncellistes (Etienne Péclard, Roland Pidoux), Antoine Payen crée en 2017 le deuxième spectacle de Tonycello “La migration des tortues” qui rencontre notamment un vif succès au festival d’Avignon 2021.

Fleur Lucchinacci

Née en 1995, Fleur Lucchinacci entre au Conservatoire de Marseille à l'âge de 6 ans dans la Classe d'Erik Berchot. Durant ses onze années d'études à ses côtés, elle est lauréate du concours Claude Kahn en 2001 puis du concours Steinway & Sons en 2002 et 2011.

A l'âge de 17 ans, elle part étudier au CRR de Paris auprès d'Elena Rozanova où elle y obtient son Diplôme d'Etude Musicales mention Très Bien.

Elle se perfectionne ensuite à la Haute Ecole de Musique de Genève, puis au Conservatoire Royal de Bruxelles où elle obtient en 2019 son diplôme de Bachelor avec « Distinction » dans la classe de Boyan Vodenitcharov.
Elle poursuit aujourd’hui ses études musicales auprès de Johan Schmidt, au Conservatoire Royal de Bruxelles.
Elle a l'occasion de se produire en concert, en solo et musique de chambre, à Genève, Bruxelles et Paris notamment Salle Gaveau lors du concert des Lauréats du concours Claude Kahn, mais aussi à la mairie du 19e arrondissement pour le festival «Concerts d'hiver», à l'Eglise de l'Oratoire du Louvre, ou encore à l’occasion de festivals à l’instar de « Mas Musici ».

Gayané Grigoryan

Gayané Grigoryan est née à Erevan (Arménie). Elle débute le violon à sept ans. Dès l’âge de neuf ans elle se produit en soliste à plusieurs reprises avec l’orchestre de chambre d’Erevan dans les concertos de Vivaldi et de Mozart. Elle entrera par la suite à l’école spéciale de musique P. I. Tchaïkovski puis au conservatoire supérieur d’Erevan dans la classe de H. Smbatyan. Elle poursuit ses études au conservatoire National de Région de Marseille ou elle a l’occasion de se produire à plusieurs reprises en tant que soliste avec l’orchestre dans les concertos de Mendelssohn et de Dvorak. Elle obtiendra un premier prix de musique de chambre et de violon à l’unanimité ainsi que son Diplôme d’études musicales. Elle se produit en sonate et trio à clavier dans de nombreux festivals et concerts à Marseille et dans les Bouches du Rhône.

En 2006 elle décide de continuer ses études au conservatoire Royal de Bruxelles qu’elle conclut brillamment en juin 2013. Excellente chambriste, elle joue énormément en duo avec piano, trio à clavier, quatuor à cordes dans de nombreux festivals comme festival Musiq’3, La nuit musicale de Seneffe, BozarSundays, Brugge Concertgebouw etc.. Gayané joue en soliste le Triple Concerto de Beethoven avec l’orchestre GUSO(Gents Universitair Orkest). Elle est aussi admise au Lemmens institut pour un post-master. Gayané a bénéficié des bourses de fondation Gulbenkian, fondation Wernaers et Rotary Club Bruxelles Nord. Depuis septembre 2018 Gayané fait partie de l’orchestre philharmonique du Luxembourg.

Gregory Leonti

Né en 1985, Gregory Leonti débute le piano au CNR de Marseille où il reçoit les plus grandes distinctions : premier prix de piano à l’unanimité, premier prix de musique de chambre et le prix spécial “Pierre Barbizet”.

Il intègre dans la foulée le Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Dominique Cornil et Serguei Leschenko et obtient son Master Spécialisé avec grande distinction en 2013. La même année, il devient chef de chant au CNIPAL à Marseille, ce qui lui permet de participer à de grands projets artistiques et de se produire en tant que pianiste accompagnateur dans des opéras renommés tels que Bordeaux, Marseille, Avignon, Toulon et Montpellier. Dans le même temps, Gregory remporte le concours des lauréats du Conservatoire Royal de Bruxelles et interprète, en mars 2014, le troisième concerto de Prokofiev avec l’orchestre philharmonique du Conservatoire.
La même année, il est choisi par l’orchestre Philharmonique de Liège pour le projet “Classic Academy” et se produit avec cet ensemble dans le premier concerto de Prokofiev. En Parallèle, il obtient en 2015 un Master didactique avec distinction au Conservatoire Royal de Mons, dans la classe de Rosella Clini.

Aujourd’hui, Gregory est pianiste accompagnateur au Conservatoire Royal de Bruxelles, ce qui l’amène à participer à de nombreux projets musicaux en Belgique et à l’étranger.

Kosta Pasovsk

Kosta Pasovski est né à Skopje, Macédoine du Nord. Il a commencé à jouer de la clarinette à l'âge de 10 ans. À l'âge de 12 ans, il s'installe à Belgrade (Serbie) pour poursuivre ses études où il termine le Lycée musical pour clarinette. Dès l’age de 15 ans, il entre à l'Université des Arts de Novi Sad où il étudie auprès de Nikola Srdić. Au cours de ces années d’études, Kosta a remporté de nombreux concours nationaux et internationaux. A 20 ans déjà, il devient professeur assistant à l'Université de Novi Sad ainsi que soliste à l'Orchestre philharmonique de Belgrade.

Cependant, voulant perfectionner sa maîtrise de l’instrument, c’est en 2004 qu’il décide de s’installer en France, pays de la clarinette. Il rejoint la classe de Michel Arriganon au CNSM de Paris puis poursuit son perfectionnement auprès de Guy Danguin à l' École Normale Supérieure de Paris où il obtient les diplômes Supérieur (2009) et de Concertiste (2011) avec la mention : « à l’unanimité et avec les félicitations de jury ».

En 2013, Kosta s’installe à Bruxelles afin de poursuivre un Master spécialisé au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Ronald Van Spaendonck et Jean-Marc Fessard. La même année, il remporte un concours de musique de chambre avec son trio à Burg Kniphausen, Allemagne. Il est également titulaire d’un diplôme de Master didactique du Conservatoire Royal de Mons et, depuis 2020, il enseigne à l’École de Musique de Roncq (France).

Durant son parcours, Kosta se produit régulièrement en concerts, en tant que soliste avec de nombreux orchestres en Europe, mais aussi en musique de chambre au sein de diverses formations.

Keika Kawashima 

Née à Tokyo en 1998, elle commence le violon à l’âge de quatre ans avec des professeurs renommés au Japon, Noguchi Chiyoko et Asuka Sezaki. Après des études au Lycée Musical qui est attaché à l’Université des Arts de Tokyo, Keika Kawashima vient à Paris en 2016 pour intégrer l’Ecole Normale de Musique. En 2017, elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en licence de violon moderne auprès de Stéphanie Marie Degand.

Trois ans plus tard, elle obtient le Diplôme Supérieur de Concertiste de l’Ecole Normale à l’unanimité et avec les félicitations de jury dans la classe de Régis Pasquier. Elle poursuit actuellement ses études au CNSMDP en Master de violon.

En 2017, Keika est récompensée du premier prix du concours de musique de chambre de Karlsruhe en Allemagne avec le trio Giselle. La même année elle crée un duo violon-piano avec Natsu Aoki. Leur duo « les Forsythias » a obtenu dès 2017 le Grand Prix du rotary Paris Normandie lors des master class et du festival au château de la Roche Guyon. En 2019, ils sont invités à donner un récital à la salle Cortot à Paris. Ils se produiront à nouveau à Osaka et à Tokyo au Japon en 2021.

Camille Havel

Camille Havel est né à Bordeaux, de parents musiciens. Il commence la musique à l'âge de 7 ans au Conservatoire à Rayonnement Régional de Bordeaux en alto dans la classe de Didier Lacombe où il obtient son Diplôme d'Etude Musicale en 2014. Il étudie parallèlement au Conservatoire de Boulogne Billancourt avec Isabelle Lequien et est diplômé du DEM en 2015. La même année, il est reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Christophe Desjardins où il obtient son DNSPM en 2018.
Durant l'année 2018 il participe au programme d'échange Erasmus et part étudier à Leipzig avec Tatjana Mazurenko et en juin de cette même année il est accepté à la Mozarteum de Salzbourg en Master dans la classe de Veronika Hagen où il poursuit actuellement ses études.
Durant son cursus, il assemble diverses expériences en musique de chambre et en orchestre. Il participe ainsi en 2016 et 2017 à l'Orchestre Français des Jeunes, est invité à plusieurs reprises à l'orchestre National de Lyon, a joué en soliste avec l'orchestre du CNSMD de Lyon et donne des concerts avec les ensembles Beija-flor, Constanze quartet, Mirabellschloss Ensemble, etc...
En 2019 il travaille avec le collectif Les Evadés pour le festival de théâtre Art et Cendre, et il a l'occasion de jouer en musique de chambre avec Maxim Vengerov.

Curieux et passionné par tous les courants musicaux d’aujourd'hui, il interprète régulièrement le répertoire contemportain et s'intéresse à toutes les formes que propose la création musicale actuelle. Il a été invité par divers ensembles tels que SMASH, ATMUSICA et Court-Circuit, à jouer dans divers festivals comme le Young Euro Classique à Berlin ou le festival de Cheltenham.

Philipp Orlov

Philipp Orlov est né dans une famille de musiciens en 1990 en URSS.
Il commence l'étude du violon à 6 ans dans une école spécialisée puis intégre sur concours le Conservatoire d'état de Saratov en Russie. Durant cette période intensive il reporte une position de violoniste titulaire au sein de l'Orchestre Philharmonique de Saratov et un second prix au Concours de violon Goldenberg, également à Saratov.
En 2014, après avoir été diplômé du conservatoire, il remporte l'audition de co-chef d'attaque du pupitre des seconds violons au sein du Malta Philharmonic Orchestra.
Philipp est également souvent appelé à se produire au sein d'orchestres en Europe et en Afrique (Nordic Symphony Orchestra, Cairo Symphony Orchestra...). Parallélement à ces activités de musicien d'orchestre, il est réguliérement appelé à se produire à l'occasion de festivals de musique de chambre à Malte, en France, Belgique...

Kanji NAKANISHI

Kanji NAKANISHI est né en 1999 à Kyoto au Japon. Il commence l'apprentissage du violon à l'age de 4 ans.

Après avoir remporté plusieurs concours au Japon il part étudier au koninklijk conservatorium à Bruxelles en 2019. En 2020 il reporte le premier prix et le prix du public du concours de la ville de Verviers. Il a étudié à l'occasion de master classes avec des références mondiales telles que Yuzuko Horigome, Regis Pasquier, Rodney Friend et Olivier Charlier.

Il est également habitué à assurer des concerts de musique de chambre avec la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Belgique et à l'occasion d'une tournée au Japon avec Yuzuko Horigome.
En tant que musicien d'orchestre il se produit aec plusieurs orchestres professionnels au Japon ou l'orchestre symphonique des Flandres basé à Anvers.

Il étudie en ce momement avec Yossif Ivanov au Koninklijk Conservatorium Brussel.

Choul-Won Pyun

Choul-Won Pyun a grandi à Solingen en Allemagne où il a étudié dès l’âge de 6 ans le piano, l’accordéon et le violoncelle avant d’être attiré par la sonorité profonde de la contrebasse vers laquelle il décide d’orienter ses études.
Après avoir pratiqué pendant quatre ans la contrebasse, il intègre le Solingen Symphony Orchestra en 1994 avec lequel il joue la Neuvième Symphonie de Beethoven ce qui l’incite à embrasser une carrière de musicien d’orchestre. Il s’installe alors à Würzburg pour étudier auprès de Michinori Bunya, célèbre contrebassiste, où il obtient un diplôme avec félicitations et entreprend un troisième cycle en 2001.
Durant ses études, il collabore avec de nombreux orchestre avec lesquels il part en tournée en Amérique du Sud, en Afrique du Sud et en Europe. Il remporte plusieurs prix dans le cadre de compétitions nationales et internationales au Portugal, en Italie et en Allemagne.
Il commence sa carrière professionnelle de contrebassiste à Francfort en 2003, au sein de l’Orchestre de l’Opéra dont il devient le co-soliste un an plus tard.
Depuis 2008, il est contrebasse-solo du Qatar Philharmonic Orchestra et, en 2014, il a été appelé par Emmanuel Krivine à rejoindre l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg à la même position.
Ces dernières années, il a aussi été invité en tant que premier contrebassiste par divers orchestres et ensembles de musique de chambre aux États-Unis, en Europe et en Asie. Il a joué plusieurs fois en soliste avec le Korean Symphony Orchestra et le Qatar Philharmonic Orchestra, ce qui lui a valu d’élogieuses critiques de la part de la presse.
Choul-Won Pyun enseigne, notamment, ces dernières années, en Allemagne près de Francfort, à l’American School of Doha au Qatar et en Corée du Sud à Daegu et Séoul. Il aide les jeunes musiciens à atteindre un équilibre entre leurs hautes compétences en matière technique et musicale et la compréhension de leur rôle de contrebassiste au sein d’un orchestre, d’un ensemble de musique de chambre ou de soliste.

Yuina Takamizo

Yuina Takamizo, saxophoniste née en 1990 à Akita au Japon, et établie en Belgique depuis 2013.

Elle a commencé à jouer du saxophone à l’âge de 12 ans après plusieurs années de piano. Elle a obtenu sa Licence en musique à Senzoku Gakuen College of Music au Japon en 2013 auprès de Shinichi Iwamoto, et est diplomée en Master avec distinction au Conservatoire royal de Bruxelles en 2017 auprès de Alain Crepin et Simon Diricq.

Après deux recitals sur la thématique liée à sa thèse finale du Master, “Femmes dans la musique contemporaine” (Mars 2017 : Maison Culturelle Belgo-Roumaine Arthis, Juin 2017 : Auditorium de Conservatoire royal de Bruxelles), elle se produit régulièrement dans les évènements culturels dédiées à la création féminine (Décembre 2019 : De la Force poésie ~Cinq poétesses roumaines~, Europalia, Bruxelles, Mars 2020 : Rencontre litteraire ~Paroles de femmes à Bruxelles~, Maison Culturelle Belgo-Roumaine Arthis, Bruxelles).

Elle est membre-fondateur du Trio Kanadé, projet conseptualisé de l’eclectisme musical japonais-occidental en collaborant avec Aki Sato, musicienne specialisés en musique traditionelle japonaise (Koto et Shamisen), et Tokuko Kakiuchi, pianiste. Le trio se produisent dans de plusieurs concerts notamment aux institutions publiques japonaise en Belgique ( Aout 2019: Concert & Workshop, Ambassade du Japon en Belgique, Octobre 2019 : Concert de celebration du 40 ans d’ouverture d’ecole”, Ecole japonaise de Bruxelles, Janvier 2020 : Ceremony of the 1st anniversary of the into force of the Japan-EU Pertnership Agreement, The Mission of Japan to the European Union).

Le film “La ballade de Yuina”, realisé dans le cadre de la promotion culturelle de l’année académique 2019-2020 de l’UCLouvain FUCaM Mons a eu du succès à la suite de la projection en ouverture de la leçon inaugurale (Octobre 2019, Auditoire, UCLouvain FUCaM Mons).

Durant le confinement, elle organise deux concert en ligne associés avec Ankh Music Place, salon de musique à Tokyo au Japon (Decembre 2020, Mars 2021), où elle interpetera avec Ayumi Nabata, pianiste.

Elle enseigne aujourd’hui dans de divers établissements pédagogiques dans la région bruxelloise et wallonne.

Maxime Devynck

Maxime découvre la musique à 5 ans grâce à sa mère, pianiste, qui l’inscrit dans la classe de Renaud Stahl, au conservatoire du XIIIe arrondissement de Paris.
Il obtient son prix d'alto en 2009 (cinq certificats dont celui de musique de chambre) et le prix de perfectionnement à l'unanimité en 2011 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles.

Il travaille ensuite pendant deux saisons complètes avec l'orchestre philharmonique de Nice en tant qu'altiste remplaçant (2011-2013). Il obtient en juin 2017 son diplôme de licence au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt, sa licence de musicologie à l'université Paris-Sorbonne ainsi qu'un diplôme de concertiste au CRR de Paris dans la classe de Louis Fima.

Il termine ses études en Belgique pour y effectuer un Master spécialisé d'alto au Conservatoire Royal de Bruxelles, obtenu en juin 2019 dans la classe de Vladimir Bukac ainsi qu'un Master didactique au Conservatoire Royal de Mons, obtenu en septembre 2020.

Christophe Terver

Christophe commence la trompette à l’âge de 6 ans dans la classe de Blaise Stélandre à Luxembourg.

Après avoir obtenu son prix supérieur avec « grande distinction », il décide d’en faire son métier et intègre la classe de trompette classique d’Hervé Noël au Conservatoire Royal de Bruxelles en 2014.

Il développe très rapidement un grand intérêt pour la musique baroque et la trompette piccolo et obtient en 2016 son diplôme de Bachelor avec « grande distinction », interprétant des œuvres telles que le célèbre concerto de J. Haydn ou encore celui de G.P. Telemann. Durant son Bachelor, il fonde avec des collègues instrumentistes Ambre Jude, Boris Kardon, Jason Enuset et Cyril Francq le quintette de cuivre « Bric-à-Brass Quintet ».

Durant son Master, ayant fait le tour d’une très grande partie du répertoire, Christophe cherche à étendre ses compétences et s’intéresse à la trompette naturelle, le bugle ainsi qu’au répertoire de la musique contemporaine. Il s’intéresse aussi particulièrement à l’exercice de la transcription et de l’adaptation d’œuvres d’autres instruments pour trompette. Dans cette entreprise, il en vient à maitriser un grand nombre de trompettes et d’instruments à cuivre différents.

En 2017, il est sélectionné pour représenter le Luxembourg à un festival international Thomas Kuti à Montreux.
En 2018, il obtient son Master avec la mention « la plus grande distinction » en interprétant un programme très éclectique allant d’œuvres maitresses du répertoire, tel que le concerto de Tomasi, en passant par des pièces contemporaines solo, telles que la Sonatina de Henze jusqu’à des transcriptions, telles que la Partita pour violon n°2 BWV 1004 de J.S. Bach ou le Concerto en do majeur KV 314 pour Hautbois de W.A. Mozart.

En 2019, il entame un Master spécialisé en trompette piccolo et baroque. Durant son Master, il écrit un mémoire « Interprétation sur piccolo moderne du répertoire de la trompette naturelle de J.S. Bach de des contemporains baroques » où il fait l’essai d’établir certaines idées permettant une interprétation fidèle d’œuvres baroques sur les trompettes modernes. Pour son récital de fin de master spécialisé, Christophe interprétera le 2ème concerto brandebourgeois de Bach avec orchestre de chambre baroque.

Boris Benazdia

Boris Benazdia est un jeune violoncelliste fançais vivant à Bruxelles.
Après avoir été diplômé d’institutions musicales de renommée internationale à Paris et Bruxelles et lauréat de plusieurs concours (Festival Musiq’3 RTBF…), il se perfectionne à la Scuola di Musica di Fiesole, à Florence, à l’invitation la violoncelliste russe Natalia Gutman, assistée d’Elizabeth Wilson.

Boris est invité à se produire en solo, musique de chambre et au sein d’orchestres et à s’intégrer à différents projets à travers l’Europe à l’occasion de festivals, dans des salles renommées (salle Cortot, Concertgebouw Amsterdam, Studio 1 Flagey, Bozar, Conservatoire de Moscou, Zaryadye Hall, RNCM Manchester…), mais également dans des projets sociaux, éducatifs ou transversaux. Cette capacité d’adaptation à différents types de projets lui permet d’aborder un répertoire varié allant du XVIIIème siècle à la création contemporaine.

Parallèlement à ces activités musicales et avec la conviction que la musique se doit d’être accessible à tous, il crée avec ses partenaires en 2016 un festival de musique de chambre en milieu rural dans le département de la Creuse.

Ayumi Nabata

Née en 1988 à Osaka, au Japon, au sein d’une famille de musiciens. Elle commence le piano à l’âge de 4 ans avec sa grand-mère, et poursuit son apprentissage avec sa tante Reinko Shiba, professeur à l’université des Arts de Kyoto.

À 18 ans, elle décide d’aller étudier en France et entre au CRR de Paris dans la classe d’Yves Henry. Elle y obtient son diplôme d’études musicales et poursuit ses études au conservatoire de Rueil Malmaison en cycle d’excellence chez Pascal Amoyel.

Au cours de l’année 2012, elle participe à la fondation du trio Egmont avec le violoncelliste français Boris Benazdia et le clarinettiste Fortunato Nebbia, et travaille avec Guy Danel au Conservatoire Royal de Bruxelles mais aussi avec Paul Mayer et Eric Le Sage au sein du CRR de Paris.

En 2013, Ayumi part étudier au Conservatoire Royal de Bruxelles dans les classes de Jean Claude Vanden Eyden et Dominique Cornil, tous deux anciens lauréats du Concours Reine Elisabeth.

Elle obtient sont Bachelier en Art du Conservatoire Royal de Bruxelles avec la mention : « Grande distinction ».

Par la suite, elle obtient sont Master en Art également avec la mention « Grande distinction » ainsi qu’ un « post-graduat » en piano d’accompagnement au Koninklijk Conservatorium Brussel et un post-master en piano à Gent avec Vitaly Samoshko.

Elle a également obtenu son diplôme de pédagogie musicale au Conservatoire Royal de Mons.

Ayumi poursuit ses études musicales dans la classe de composition de Peter Swinnen, au Koninklijk Conservatorium Brussel.

Ayumi Nabata est lauréate de plusieurs concours internationaux, à savoir :
- 1er PLACE-OVERALL WINNER du 7eme concours international de musique Città di Francavilla Fontana « Terra degli Imperiali »Prize en Italie.
- 1er prix du Concours international de musique « AMIGDALA » en Italie.
- 2eme prix du Concours international de piano de Brest en France.
- 2eme prix du 24eme Concours international de musique “Gianluca Campochiaro” en Italie
- Le prix "Betsy Diongre" en Belgique.
- 2eme place Winner du American Protégé International Piano & Strings Competition for have a Weill Recital at Carnegie Hall at December 2016.
- 3ème prix du Kyunsung International Piano concours en Corée en 2018.

En composition, elle a obtenu un prix pour sa pièce intitulée : "Le papillon et la bougie", qui a été retenue comme « grand gagnant » par le jury du concours "Leonardo 4 Enfants" sur les fables de Léonard de Vinci en musique. Sa création a été interprétée au palais-des-Beaux-Arts à Bruxelles et Parco della Musica à Rome en 2019.

En 2019, elle a participé au récital à Izumi Hall, organisé par l’Agence des Affaires culturelles au Japon. En 2020, elle est passée à la radio nationale du Japon NHK dans le cadre d’une émission intitulée Recital Passio ».

Ses professeurs furent Reiko Shiba, Germene Devèse, Klaus Schilde, Pascal Rogé, David Saudubray, Denis Pascal, Eric Le Sage, François-René Duchable, Epifanio Comis, Vitaly Samoshko, Maria João Pires